Travail D Ecriture

Previzualizare referat:

Extras din referat:

Comme le docteur Bissei dit il faut soigner tout malade et ne pas comme le narrateur dit laisser mourir un patient criminel. Cette opinion est tout a fait acceptee aujourdhui. Il est normal quon est soigne a lhopital nimporte ce quon a fait ou qui on est. De meme on a des soins medicaux dans les prisons. On verra dans la suite quil faut absolument garantir un traitement a tout le monde.

En effet lidee du narrateur quil faut toujours agir pour la societe de laquelle il conclut que laisser mourir un patient soit bon peut avoir des consequences fatales. Comme le docteur Bissei le deja dit la notion de bon et de mauvais pourrait se deformer de plus en plus. Dabord les adherants dune religion jugeront les autres indignes de vivre et enfin on peut pousser lexemple au bout en disant quen vue de la surpopulation actuelle tout soins ne sert pas a la societe et en particulier les traitements aux vieux qui deviennent de plus en plus cher pour la societe soit un crime! On voit tout de suite que lutilite a la societe consideree comme abstraite ne peut pas etre un critere. La societe est la somme des individus donc si quelque chose nest pas bon pour un tres grand nombre dindividus elle ne peut pas etre bonne pour la societe. Par exemple presque toutes les dictatures ou on fait croire aux gens quil faut toujours agir pour la societe. Donc il faut rester strict et soigner tout malade pour entre dautres ne pas courir le risque des dangers mentionnes.

En plus la question ne se pose pas dans la pratique parce que tout medecin a du preter le serment elabore en 1948 par lunion mondiale des medecins semblable a celui de Hippocrate. Celui oblige le medecin a aider a tout le monde sans exceptions. Comme cela la charge dun medecin est clairement definie et il ne doit pas se poser de telles questions que le narrateur.

En plus un medecin na pas le droit de condamner quelquun a la mort. Un jugement doit etre fait par un tribunal reconnu et independant. Il est deja tellement difficile quelquefois de prouver la culpabilite et les tribunaux ont besoins de plusieurs mois pour arriver a un jugement. Comment un medecin tres influence par lopinion publique peut juger simplement en regardant si le patient est coupable? Cest impossible. Cest tres bien que nos lois nous protegent de tels justice particuliere extremement dangereuses. Donc le narrateur a aucun droit et aucune possibilite de juger son patient et surtout pas le droit dexecuter lui meme nimporte quelle punition inofficielle meme si son patient a ete juge coupable par un tribunal officiel.

Enfin laisser mourir un patient par expres est une violation des droits de lhomme. La peine de mort et toutes les peines physiques ne sont pas admissibles ce qui implique aussi quil faut tout faire pour mettre tout individu en etat de bonne sante. Comme deja souvent discute la peine de mort implique le risque dun jugement faux et incorrigible. Elle ne peut pas etre acceptee parce quaucune ...

Download gratuit

Documentul este oferit gratuit,
trebuie doar să te autentifici in contul tău.

Alte informații:
Tipuri fișiere:
doc
Diacritice:
Da
Nota:
9/10 (2 voturi)
Anul redactarii:
2007
Nr fișiere:
1 fisier
Pagini (total):
2 pagini
Imagini extrase:
3 imagini
Nr cuvinte:
732 cuvinte
Nr caractere:
3 428 caractere
Marime:
6.64 KB (arhivat)
Nivel studiu:
Gimnaziu
Tip document:
Referat
Materie:
Limba franceza
Data publicare:
26.12.2009
Structură de fișiere:
  • Travail D Ecriture
    • Referat.doc
Predat:
la gimnaziu

Ai gasit ceva în neregulă cu acest document?

Te-ar putea interesa și:
Les sujets prennent appui sur un ensemble de textes (corpus) distribues au candidat,...
Dans le present ouvrage, on se propose de faire un etude sur les techniques utilisees dans l...
COMPREHENSION A vous ! 1. Lisez par roles le dialogue A. Retablissez les principales etapes du...
LA VIE CITADINE Texte A: Contrastes Une maison de pierre ocre, longue et basse. Une tounelle...
Dossier 1 BIOGRAPHIES Texte A: L'interview Dans une grande entreprise de construction, avant...
Sus!