Eugene Jonesco Rhinoceros Berenger Dudard Botard Jean

Previzualizare referat:

Extras din referat:

Au debut il semble qu il est mou (willen- und energielos) et qu il mene sa vie un peu comme un somnambule (Schlafwandler). Il a toujours l air fatige, ses traits sont tires (angegriffen) et il boit un peu trop. Il s efface (zuruckstehen vor) devant Dudard parce qu il est trop timide pour declarer son amour a Daisy.

En effet Berenger a des qualites reelles. Il n a pas fait d etudes, mais a le desir naif de s instruire (sich bilden). A defaut d intelligence profonde (tiefsinnig, -grundig), il a du coeur et surtout un grand bon sens.

Il veut se reconcilier avec Jean vite parce qu il se reproche bientot son attitude. Quand il rend visite a Jean, il pense que son ami est vraiment malade et il veut appeler le medecin. Il ne comprend que le danger quand Jean est devenu rhinoceros. Il a peur de devenir rhinoceros lui-meme. Il est le seul qui se pose des questions sur le phenomene.

Quand il est seul avec Daisy, il ose lui dire qu il l aime mais on sent qu il pense a autre chose. Rien ne sonne plus faux que cette breve scene d amour. Apres le depart de Daisy la peur de l originalite, la peur de la solitude l etreignent (bedrucken, beklemmen). Pour lui, les rhinoceros ne sont pas egaux aux hommes mais il a mauvaise conscience de ne pas savoir s il a tort ou raison. Ce n est pas sa volonte de resister, mais plutot son instinct.

Dudard est le type intellectuel, qui ne comprend pas l apprehension (Besorgnis) de Benger. Il ne sait pas pourquoi son ami attache une telle importance a ce phenomene.

Dudard essaye d expliquer tout, mais en expliquant, il le minimise. C est la reaction d un intellectuel. Il pretend tout examiner avec une froide neutralite. Il donne a Berenger le conseil: Il faut prendre les choses a la legere. Il se desinteresse de son temps et des consequences probables de l evenement (Ereignis). Ce qu il appelle de la sagesse (Vernunft, Weisheit) et de l aveuglement (Blindheit) et de la lachete (Feigheit). C est Berenger qui a raison contre l intellectuel, parce qu il a le sens simpliste. Il perd sa serenite (Ruhe) et son humanisme. Alors lui, qui par son calme et par sa culture paraissait arme pour resister a la rhinocerite, y succombe tres vite. Par son analyse du cas de Dudard, Ionesco nous amene a nous interroger.

Il se contredit d une phase a l autre. Sans cesse en colere, il parle par sous-entendus (in verhullenden Worten), menace de demasquer les traites, pretend connaitre les responsables. Apres avoir manifeste violemment son indignation lors de la transformation de son chef, il le suit par conformisme, ou par lachete.

Ses grands mots n etaient que du vent (nur leere Phrasen). Il se vante (prahlen mit) de son esprit methodique et il se presente comme un anti-raciste, un fasciste de gauche, mais en fait il n est pas intelligent. Botar semble ridicule et il exagere beaucoup.

Jean Il n offre pas les nuances psychologiques (feine Unterschiede) de son ami, mais il ne manque pas d interet dans la mesure ou son caractere ...

Download gratuit

Documentul este oferit gratuit,
trebuie doar să te autentifici in contul tău.

Alte informații:
Tipuri fișiere:
doc
Diacritice:
Da
Nota:
8/10 (2 voturi)
Anul redactarii:
2007
Nr fișiere:
1 fisier
Pagini (total):
3 pagini
Imagini extrase:
3 imagini
Nr cuvinte:
820 cuvinte
Nr caractere:
3 774 caractere
Marime:
6.14 KB (arhivat)
Nivel studiu:
Gimnaziu
Tip document:
Referat
Materie:
Limba franceza
Data publicare:
26.12.2009
Structură de fișiere:
  • Eugene Jonesco Rhinoceros Berenger Dudard Botard Jean
    • Referat.doc
Predat:
la gimnaziu

Ai gasit ceva în neregulă cu acest document?

Sus!