En Employant Le Pronom On Hugo Commentaire Compose La Fin De Javert

Previzualizare referat:

Extras din referat:

1) En employant le pronom on Hugo laisse participer le lecteur a ce que Javert voit et sent. Lemploie de on est beaucoup plus leger que de longues formules expliquant que Javert eprouve tel ou tel sentiment.

2) Hugo utilise le passe simple pour decrire laction et limparfait pour decrire toutes les impressions de Javert.

Il commence avec le passe simple dans la premiere phrase (pencha) puis il emploie limparfait et revient au passe simple pour decrire le suicide de Javert.

Lextrait a commenter, La fin de Javert, est un extrait de Les Miserables (Cinquieme Partie, IV, 2) de Victor Hugo parue en 1862. Hugo illustre sa vision de la mort a laide dun exemple: le suicide de linspecteur Javert.

Hugo decrit la mort de Javert en accentuant les aspects de leau. Il vise finalement de tracer son image de la mort.

Javert se noie dans la Seine a Paris dans une nuit extremement sombre.

Le texte insiste fortement sur le fait que laction se deroule dans une nuit sombre par la repetition reguliere du champs lexical de linvisible: Tout etait noir et On ne distinguait rien ligne 1, . on ne voyait pas. ligne 2, indistinct ligne 6, On ne voyait rien ligne 9, sombre ligne 12, ombre ligne 13, tenebres ligne 15 et 19, linvisible ligne 15, noir ligne 17, ombre et obscure ligne 20. De plus Hugo clarifie au lecteur limpossibilite de voir quelque chose en decrivant les impressions des autres sens quil propose explicitement comme alternative a la vue. Loui: On entendait un bruit decume; mais on ne voyait pas. lignes 1 a 2, la sensation: On ne voyait rien, mais on sentait la froideur hostile de leau. ligne 9, lodorat: On ne voyait rien, mais on sentait (. ) lodeur fade des pierres mouillees. lignes 9 a 10. En effet linspecteur Javert se rapproche tout au long de lextrait de la decision de suicide et se noie finalement. Par lemploi du pronom on et de limparfait Hugo decrit ce que voit Javert.

Il lemploi pour ne pas alourdir le texte avec des formules comme Javert voit/pense. Cette vision dabord objective devient au long du texte de plus en plus subjective: on passe de formules tres objectives comme On ne distinguait rien. ligne 1, . on ne voyait pas. ligne 2, On ne voyait rien, . ligne 9 a une vu tres subjective de la nuit tenebres ligne 15 et 19. Ce developpement illustre le proces mental de Javert vers la mort En plus le processus de lhesitation de Javert est exprime aussi par les oxymores . abrupt, confus. ligne 7 et . il considerait, linvisible. ligne 15 qui laissent disparaitre les limites tres claires entre la vie et la mort.

Finalement la description detaillee au passe simple nous montre que Javert a hesite jusqua la derniere minute. Le passage ., se courba vers la Seine, puis se redressa, . lignes 18 a 19 nous montre que Javert a reflechis une derniere fois juste avant de sauter et cest probablement a ce moment precis quil a vraiment pris la ...

Download referat

Primești referatul în câteva minute,
cu sau fără cont

Alte informații:
Tipuri fișiere:
doc
Diacritice:
Da
Nota:
7/10 (3 voturi)
Anul redactarii:
2007
Nr fișiere:
1 fisier
Pagini (total):
4 pagini
Imagini extrase:
6 imagini
Nr cuvinte:
1 151 cuvinte
Nr caractere:
5 803 caractere
Marime:
7.14 KB (arhivat)
Nivel studiu:
Gimnaziu
Tip document:
Referat
Materie:
Limba franceza
Data publicare:
26.12.2009
Structură de fișiere:
  • En Employant Le Pronom On Hugo Commentaire Compose La Fin De Javert
    • Referat.doc
Predat:
la gimnaziu

Ai gasit ceva în neregulă cu acest document?

Sus!